Joyeuse année 2020 !

En ce début d’année, nous aimerions vous souhaiter une joyeuse année 2020 ! Nous espérons que vous expérimenterez de la joie dans vos relations, votre travail et tout ce que vous entreprendrez. Par-dessus-tout, nous croyons que c’est dans le Seigneur que vous trouverez un sujet de joie permanent : que sa grâce, son amour, son salut et sa paix vous comblent de sa joie chaque jour de 2020 !

Deuxième Noël passé à Madagascar

Nous avons passé notre deuxième Noël à Madagascar. Avec ce sentiment étrange de se sentir à la fois chez soi, mais pas totalement chez soi. D’un côté, c’est la naissance du même sauveur que nous avons célébré avec notre famille « en Christ » à Madagascar. C’est aussi la même effervescence, les mêmes chants joués par les carillons et chantés par les bambins qui passent dans la rue, la même frénésie dans les commerces du centre-ville. L’excitation de nos deux enfants est toujours la même alors qu’ils confectionnent leurs cadeaux placés… sous le baobab métallique de notre salon. Car bien des éléments nous rappellent que c’est dans un pays qui n’est pas le « nôtre » que nous fêtons Noël. À commencer par la chaleur de l’été (austral), alors que les journées sont un peu plus longues. Nous passons les fêtes avec de nouveaux amis, mais loin de notre famille française. Et il y a surtout ce sentiment d’être extrêmement privilégiés de fêter Noël dans un confortable logement avec eau courante et électricité, de pouvoir se faire plaisir avec un bon repas et d’avoir les capacités d’offrir des cadeaux à nos enfants. Un luxe que seule une minorité privilégiée peut se payer à Madagascar.

Ce sentiment étrange de joie mêlée d’interrogations n’est pas forcément si « étranger » à l’esprit du premier Noël : la joie des anges, des bergers et des mages n’est-elle pas entremêlée avec cette interrogation quant à la naissance du roi des rois… dans une étable ? Si la venue de Jésus a chamboulé l’histoire de l’humanité, notre venue à Madagascar vient aussi un peu bouleverser « notre humanité ». Pour l’une, comme pour l’autre, nous sommes reconnaissants. Certes, le chamboulement n’est jamais simple, mais il nous enrichit, nous fait grandir et nous ouvre les yeux sur bien des choses que nous ne pouvions pas voir.

De 2019 à 2020

Nous sommes reconnaissants pour l’année écoulée. Après une année 2018 particulièrement « mouvementée », nous avons apprécié profiter d’une année un peu plus calme. Nous avons pu nous poser dans une église locale où nous avons trouvé une « famille » en Christ. Nous avons eu la joie de découvrir davantage cette magnifique île de Madagascar.

L’année 2019 s’est aussi achevée par un temps encourageant pour l’ISTE (Institut Supérieur de Théologie Évangélique) : le 20 décembre a eu lieu la première soutenance de mémoire de Master de la (jeune) histoire de cette faculté de théologie. Un mémoire soutenu avec « mention bien » et ayant reçu une appréciation positive de la part de Christophe Paya, doyen de la Faculté Libre de Théologie Evangélique (Vaux-sur-Seine) et membre du jury (à distance).

Cette soutenance a pu se dérouler dans un nouveau bâtiment de l’ISTE presque terminé : comme vous pouvez le voir ci-dessous, il a même pris des « couleurs » ces dernières semaines !

L’année 2020 s’ouvre devant nous avec son lot de défis et d’interrogations : emploi du temps chargé ces prochains mois, questionnement pour l’avenir professionnel/missionnaire de Delphine (son contrat se termine fin août), etc. Toutefois, c’est avec confiance que nous voulons fixer nos regards sur l’auteur de notre joie !

Le nouveau bâtiment de l’ISTE prend des couleurs !

2 thoughts on “Joyeuse année 2020 !

  1. Merci pour ces nouvelles, nous vous souhaitons du courage pour les défis de cette nouvelle année… que le Seigneur soit pour chacun de vous la source qui ne tarit jamais ! (Psaume 87.7)

  2. Merci pour vos voeux.
    Merci pour ces nouvelles qui sont annoncées par ce texte magnifiquement rédigé ! plus particulièrement à propos de Noël. Oui, chaque année, je ne peux m’empêcher de penser à cette différence pendant la fête de Noël . A part l’esprit du premier Noël que vous dites, ces Noëls de mon enfance et mon adolescence à Madagascar sont bien différentes de celles de France par bien des éléments.
    Que le Seigneur continue à vous fortifier et vous bénir pour 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.