Un deuxième mois un peu particulier…

Notre deuxième mois à Madagascar a été un peu particulier, puisqu’il a été marqué par un retour en France. Le 16 octobre dernier, Timothée donnait son premier cours à l’ISTE. Le soir-même, nous prenions l’avion pour la France. L’état de santé de la maman de Timothée, hospitalisée en soins palliatifs depuis plusieurs semaines, devenait critique. Trois jours après notre arrivée, le 20 octobre, la maman de Timothée décédait. Les obsèques ont eu lieu le 25 octobre dans son village natal de Pulversheim, dans la région de Mulhouse. Nous sommes rentrés chez nous à Madagascar ce vendredi 2 novembre.

Un retour et un départ

Les enfants et leur « Mamet » lors de son dernier anniversaire, le 21 août

La perte d’une maman et grand-maman est une étape douloureuse. La voir partir à 67 ans ne manque pas non plus de nous questionner. Malgré notre peine, nous pouvons témoigner de la présence à nos côtés de Celui qui est le maître de la vie et du temps. En quittant la France, fin août, nous n’étions pas surs de pouvoir revoir maman ici-bas. Pourtant nous avons eu ce privilège d’être à ses côtés pour ses derniers jours. Elle a encore pu sourire et témoigner de son amour à ses petits-enfants la veille de son décès. Timothée était à ses côtés lorsqu’elle rendit son dernier souffle. Nous sommes reconnaissants aussi pour la manière dont les obsèques se sont déroulés et pour les très nombreux témoignages d’affection que nous avons reçus. Nous avons pu effectuer les nombreuses démarches pratiques, administratives et légales en quelques jours (Timothée était enfant unique) alors que certaines demandent habituellement des mois. Le moment où cela s’est produit est également étonnant : nous avions fini les démarches les plus importantes liées à notre installation à Madagascar, les enfants n’ont raté que 3 jours d’école (puisque c’étaient les vacances scolaires), et Delphine ne commence son travail que la semaine prochaine. Enfin, nos voyages aller et retour se sont parfaitement déroulés : aucun retard, ni souci. Tous ces éléments sont pour nous autant de signes de la présence de Dieu au sein de notre souffrance.

Un nouveau départ

Aujourd’hui, nous avons reçu chez nous la visite d’une délégation de l’ISTE venue nous apporter leurs condoléances, selon la coutume malgache. Plus d’une vingtaine de personnes avaient fait le déplacement et ce fut un temps très émouvant.

Demain, les enfants reprennent le chemin de l’école et notre vie continuera à Tananarive. Delphine devrait également faire sa rentrée cette semaine dans les écoles, collèges et Lycée FJKM où elle enseignera le français. Timothée pourra réellement commencer son enseignement à l’ISTE. Ce mercredi 7 novembre aura lieu le premier tour des élections présidentielles malgaches : une période souvent tendue, surtout dans la capitale à Tananarive. Nous vous remercions pour votre soutien, vos prières, vos messages.

Une page se tourne, une autre continue de s’ouvrir. Nous voulons placer notre confiance dans Celui qui est le seul maître de la vie et du temps.

3 thoughts on “Un deuxième mois un peu particulier…

  1. Merci pour toutes ces nouvelles ! Nous continuons à penser à vous et à prier pour vous !!!
    Que la grâce et la bonté de notre Père Céleste continuent à vous accompagner chaque jour tous les quatre et qu’Il bénisse l’oeuvre qu’Il vous a confiée !
    GROS bisous à toute la petite famille !!!
    Gauthier et Simone

  2. Tout d’abord mes condoléances pour le décès de votre Maman, Que notre Foi chrétienne puisse vous réconforter. J’ai connu Timothée pour son analyse comparative et exhaustive de 4 principaux logiciels bibliques sur son site personnel que j’ai partagé via le groupe facebook AIM-PANAHY LOTERANA MALAGASY.
    Actuellement, fonctionnaire auprès du ministère français, d’origine malgache et inscrit en EÀD à l’UNISTRA je ne puis que vous admirer de votre choix missionnaire d’évangéliser mon pays d’origine (cela me rappelle les missions norvégiennes à la fin du XIXème siècle) en quittant le confort de la vie européenne (surtout après un doctorat bien mérité!) pour rejoindre la précarité propulsée par une foi solide et inébranlable des malgaches.

    Misaotra anareo enga anie Jesosy Tompon’ny Harena hanefy hery anareo ka hahatontosanareo ny asa izay efa nanirahany anareo koa

    Salamo 45:2 « Tsara tarehy noho ny zanak’olombelona ianao; fahasoavana no naidina tamin’ny molotrao; izany no nitahian’Andriamanitra anao mandrakizay. »

    1. Merci beaucoup pour votre message et vos encouragements.
      Que notre Seigneur vous accompagne et vous encourage dans votre formation théologique, et dans vos responsabilités.
      Salutations depuis Tana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.